Le joueur de flûte d'Hamelin

Texte d’Olivier Cohen
Récitant, voix d’enfant, quatuor SATB, fl, perc (2), trio à cordes
Composition : 14 juillet 2006
Création : 2 avril 1999
Durée : 32 minutes (7 mouvements)
Editions Jobert
Composées sur une adaptation d’Olivier Cohen, les sept parties de la partition sont tantôt conçues pour souligner le texte, lui proposer un soutien ou un écho, tantôt pour l’intégrer directement dans la musique, notamment par l’intervention des quatre chanteurs.
Rédigés exclusivement pour le trio à cordes et les percussions (le joueur de flûte n’est pas encore apparu), les deux premiers mouvements introduisent le conte, et illustre également toute la séquence consacrée à l’invasion de la ville d’Hamelin par les rats : dissonances acides, allegro déluré et plaintes grinçantes installent la tragédie.
Les deux parties suivantes se consacrent à l’arrivée du joueur de flûte et concluent l’épisode des rats : flûte en sol et piccolo se succèdent en volutes et guirlandes de notes.
Le cinquième mouvement introduit les rôles chantés du maire et du curé de la ville dans une parodie grotesque d’opérette.
Les deux parties suivantes font entendre l’intégralité de l’effectif et sont entièrement consacrées à l’épisode de l’enlèvement des petits enfants : ritournelle envoûtante de la flûte, cordes invitant à la danse, percussions à la fois espiègles et lancinantes, quatuor fantomatique des chanteurs porté par une musique quasi prophétique.
La pièce se conclue par un solo d’enfant, témoin du drame, et oscille entre une musique évoquant le final de Wozzeck et la poésie lumineuse de Ravel dans L’enfant et le sortilèges.