Phantasy

Composition : 1er mai 2010
Création : 13 juin 2010 – Condette (Pas-de-Calais) –
Centre Culturel de l’Entente Cordiale, Château d’Hardelot
Piano, Dana Ciocarlie
Trio Arte
Durée : 35 minutes (5 mouvements)
Editions Jobert
Ancienne forme anglaise des XVIème et XVIIème siècles, la Phantasy fut également très en vogue au tournant du XXème siècle. Des compositeurs tels que Bridge, Walton, Britten ou Elgar en ont tiré des œuvres remarquables. C’est dans l’esprit de cette seconde époque que ce quatuor avec piano prend sa source.

Résolument placé sous le signe du divertissement, l’œuvre est ainsi construite en forme d’arche au cours de laquelle cinq parties font s’alterner sans interruption des moments intrépides et ludiques, fantasques et spectaculaires.

La courte introduction (1ère partie) répond donc au final (5ème partie) en proposant une musique informe et obscure de laquelle émerge avec confusion la figure thématique principale de la pièce. Mais ce chaos cède rapidement la place à un allegro (2nd partie) exposant les quatre motifs complémentaires de l’œuvre.

Portés par une puissante énergie rythmique, des instants de violents chromatismes succèdent à des harmonies plus lumineuses qui convoquent le jazz ou encore certaines pages des impressionnistes français. A cette succession de variations répondra un second allegro en forme de reprise (4ème partie) explorant notamment l’aspect répétitif des thèmes avant de conclure sur un presto aux allures de danse frénétique.

La partie centrale de l’œuvre est composée dans un esprit différent. Construit sur la base d’un unique motif en fa, c’est un moment de plus grande consonance sur lequel souffle l’évocation du music-hall. Oscillant entre l’hommage expressif et le pastiche burlesque, les réminiscences de Gershwin ou encore Bartók (6ème quatuor) tissent un moment de détente clair-obscur à la croisée des langages. Et c’est ainsi que durant un peu plus d’une demi-heure, ce quatuor avec piano conjugue des univers musicaux finalement peu éloignés :

la musique savante et le jazz, la musique de chambre et le souffle symphonique. Cette synthèse des genres ainsi réalisée est l’un des aspects les plus caractéristiques de ma démarche de compositeur.

Cette Phantasy est une commande de l’association Musique Nouvelle en Liberté - Ville de Paris.