Quatuor pour flûte, cor,
piano et percussions

Composition : 1994 (2020)
Création partielle : 15 décembre 1994
Durée : 17 minutes (3 mouvements)
Non édité
Composée aux toutes premières heures de mon activité d'artiste, cette œuvre prélude à un cycle de pièces en quatuor où deux instruments solistes dialoguent systématiquement avec le piano et la percussion (voir les opus 38 et 42). Après avoir été maintes fois remaniée, elle prend sa forme définitive en 2020 et propose trois séquences enchaînées.

Le premier mouvement, divisé en deux sections, nous plonge d'emblée dans un allegro très bartókien où la tonalité générale est polarisée autour de si mineur (d'où la nécessité de la patte de si à la flûte). La première partie est essentiellement dramatique (insistance de la tonique répétée inlassablement aux timbales) tandis que la seconde se rapproche de la danse. Un dialogue suspendu entre la flûte et le cor fait office de cadence et prépare un changement d'atmosphère.

Le deuxième mouvement propose un environnement harmonique à la fois trouble et statique (emploi des résonances du piano et du vibraphone sur fond de pédale de si) dans lequel se greffe bientôt une mélodie mélancolique exposée à nu par la plupart des instruments.

Pour finir, le dernier mouvement renoue avec le rythme dans une atmosphère plus détendue, où les rythmes ternaires donnent naissance à des fugati et des tarentelles dont le caractère léger est renforcé par l'emploi récurrent d'accords de quartes. La tonalité sombre de si mineur s'éloigne peu à peu et l'oeuvre se conclue dans un esprit de fête.