Trio à Cordes

Composition : 24 août 2016
Création : 22 octobre 2017
Durée : 14 minutes ( 2 mouvements)
Non édité
Dépasser le seul cadre de la musique de chambre, évoquer les couleurs de l'orchestre au moyen d'une écriture tantôt violente, tantôt démesurément expressive, tel est le défi que se propose de relever ce trio à cordes.

A partir d'une unique cellule quasi-chromatique, l'ensemble de l'oeuvre se projette dans une forme bipartite dont le souffle ne s'interrompra pas.

Acide et violemment dissonant, le premier mouvement est un allegro au contrepoint resserré qui convoque sans détours la seconde école de Vienne sans jamais céder à l'écriture sérielle. Il s'agit davantage d'un travail thématique poussé à l'extrême où les instruments s'entrechoquent avec véhémence, sans laisser de répit à l'auditeur. Cependant, en guise de transition, cet allegro perd progressivement de son énergie et engage en tâtonnant la seconde partie du trio.

Par contraste, celle-ci est un long mouvement lent où le matériel thématique, étiré et langoureux, présente un visage harmonique plus lumineux. Bien que toujours tendue, la musique fait ainsi alterner des moments d'errance contrapuntique plus ou moins austères avec des épisodes qui convoquent une modalité apaisée. Ecrit dans un lyrisme constant, le trio s'achève soudainement en forme d'énigme douloureuse aux allures de résilience.