Der Steppenwolf

Texte de Hermann Hesse
Ténor solo, choeur mixte et piano
Composition : 22 juin 2006
Création : 12 octobre 2006
Ensemble vocal de Nantes
Direction, Paul Colléaux
Durée : 19 minutes
Editions Jobert
Oeuvre incontournable de Hermann Hesse interdite par Hitler à sa parution, livre culte de la jeune génération des années 70, Der Steppenwolf est une mise en abîme hallucinante sur la solitude et la liberté à tout prix. Le fil du récit est interrompu par le fameux Traité du loup des steppes, qui contient un bref poème résumant à lui seul tout l’esprit du roman, se référant aux auteurs allemands du XIXème siècle, et stimulant l’imaginaire musical.
Placé sous le signe du contraste, le poème conjugue la mémoire avec la réalité du moment présent, propose une réflexion sur le temps inexorable de la vie, confronte le rouge du sang des conquêtes avec la blancheur quasi divine des steppes.
Composée en trois parties pour ténor solo, chœur et piano, la musique évoque cette traversée du désert de neige, jalonnée des souvenirs d’une jeunesse qui n’est plus : A la ritournelle délicate du début du poème rédigée dans l’esprit du lied Schubertien, au rythme tranquille et sans altération évoquant l’immobilité et la blancheur, s’oppose une musique féroce et chromatique évoquant la chasse des temps passés. Le langage y est passionné et instable, énergique et foisonnant, s’inspirant aussi bien des plus belles pages d’orchestre de Wagner que des mécaniques Stravinskiennes. Cette soif barbare, cette montée inextinguible du désir trouvent leur apogée dans un climax fortissimo où l’apparition du chœur se fait discrètement ressentir : Cette nouvelle présence est la réponse salvatrice que le chanteur attendait.
Ainsi, dans le retour aux étendues blanches nourries des souvenirs à présent assumés, la musique superpose les différents protagonistes de la pièce, synthétisant sous forme d’apothéose tranquille tous les procédés d’écriture jusque ici utilisés. Pour finir, le chœur entame une dernière fois la ritournelle du loup, et invite le chanteur à rejoindre un ailleurs extatique et lumineux.