"Je suis le corps..."

(Epilogue en hommage à Louise Labé)

Textes de Louise Labé
Composition : 3 octobre 2002
Création : 1er décembre 2002 – Paris –
Théâtre Les Déchargeurs
Les Cris de Paris
Direction, Geoffroy Jourdain
Durée : 12 minutes
Editions Jobert
Composée deux ans après les Quatre sonnets de Louise Labé, cette pièce se propose d’en être un épilogue, une alternative transfigurée. C’est pourquoi elle ne prend son véritable sens que reliée au cycle précédent. Composée avec des moyens harmoniques doux et épurés, elle se veut ébauche de sérénité en tempérant la noirceur des sonnets antérieurs.
La facture instrumentale y est plus accessible tandis que la partie vocale reprend les éléments thématiques de l’ancien cycle en les délestant de toute tension. La présence toute nouvelle du chœur permet également un éclairage nouveau, propose de quitter le huit clos du drame, et apporte une perspective de renouveau.
Le texte y est entendu tour à tour par les différents musiciens, et se superpose toujours à lui-même dans un procédé d’accumulation poétique et orchestrale.
Ainsi, les deux quatrains sont naturellement entendus par la comédienne et la soprano, puis celle-ci continue l’énoncé de ses propres vers tandis que le chœur entame le premier tercet. Enfin, tandis que l’effectif instrumental s’étoffe progressivement, la comédienne réapparaît dans l’énoncé du premier quatrain à l’instant où le second tercet est entendu.
Ainsi, le texte de Louise Labé se superpose à lui même et se retire dans un climat d’accomplissement confiant et apaisé.