Peter Pan

3222 / 4230 / timb / perc (2) / hpe / pno / cordes
Composition : avril 2011
Création : 19 mai 2011
Orchestre de la Cité Internationale
Direction, Adrian McDonnell
Durée : 15 minutes
Editions Jobert
Découvrir le roman initial de James Matthew Barrie, c’est aller puiser à la source du mythe de Peter Pan pour en renouveler notre vision. Outre le fait qu’on y rencontre un personnage inquiétant, assez éloigné de la vision manichéenne de Disney (Peter est dangereux pour son entourage car il est aussi attachant qu’irresponsable), la richesse des idées de Barrie ainsi que sa virtuosité à les mettre en forme font de ce conte un formidable compagnon de notre imaginaire collectif. La progression dramatique rigoureuse ainsi que les tableaux peints par Barrie sont autant d’éléments qui ont fait écho à ma sensibilité de compositeur. C’est pourquoi, à la lecture du livre, j’ai immédiatement imaginé une œuvre qui saurait « mettre en sons » les images décrites par l’auteur, en décupler les sensations, élargir notre perception de ce monde foisonnant et proposer un environnement musical personnel, riche et diversifié.

La musique s’attache donc à épouser, voire décupler les contrastes du récit par des matériaux thématiques clairement identifiables, des orchestrations diversifiées et rutilantes, des ambiances ou des clins d’œil s’adressant aux petits comme aux grands.

Initialement composé pour récitant et orchestre, la suite symphonique reprend certains passages de l’oeuvre dont voici le résumé :

L’arrivée au pays imaginaire
Les habitants de l’île
Wendy
La lagune des sirènes
Clochette
Le capitaine crochet
Le dernier combat

Cette pièce vient clôturer une trilogie dédiée à la jeunesse dont les deux premiers volets étaient La chèvre de Monsieur Seguin et Le joueur de flûte d’Hamelin.